MALADIE DE FABRY

Le Grand Journal - 10 mars 2004

Après la parution d’un article dans le journal de Montréal à l’effet que le médicament expérimental Fabrazyme ne serait plus couvert et qu’il pourrait y avoir interruption de traitement.

Michel Sévigny Bélair est invité au Grand Journal, avec Jean-Luc Mongrain en direct.


10 Mars 2004

La maladie de Fabry, qu'est-ce que c'est?

Ceci ne constitue pas un avis médical. L’information n’a pas été révisée et est une compilation d’informations recueillies via différentes sources (citées lorsque requises). Veuillez consulter un professionnel de la santé pour toute question en lien avec la maladie, le diagnostic ou les traitements potentiels.

Images manifestation physique maladie de Fabry

Pour de plus amples informations sur Fabry et les manifestations occulaire: Fabry et les yeux

Définition

La maladie de Fabry (prononcer « fa-bri ») (également appelée maladie de Anderson-Fabry) est une maladie génétique. Elle est due à une enzyme anormale, non fonctionnelle, de l’organisme, l’alphagalactosidase A (a-gal).

Rôle des enzymes et de l’enzyme a-gal:

Les enzymes catalysent des réactions chimiques à l’intérieur du corps humain. Normalement, l’enzyme a-gal dégrade de grosses molécules lipidiques des membranes cellulaires en molécules plus petites dans les lysosomes. Les lysosomes sont des organites situés à l’intérieur des cellules, chargés de recycler des composés chimiques.

Conséquences de l’absence ou de l’insuffisance de l’enzyme a-gal:

Lorsque l’enzyme a-gal est inactive ou inefficace, le globotriaosylcéramide (Gb3), un lipide, s’accumule dans les lysosomes qui gonflent et ne peuvent pas remplir leur fonction normale. La cellule lésée peut être endommagée. Si elle est détruite, elle est remplacée par un tissu cicatriciel. Cette accumulation peut commencer à se produire avant la naissance. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on dit de la maladie de Fabry qu’elle est de type: Lysosomale. De plus, étant donné que les dépôts peuvent se produire un peu partout dans le corps humain, tous les organes sont à risques: coeur, reins, poumons, yeux, oreilles, cerveau, etc… 

C’est l’accumulation du Gb3 dans les cellules qui finit par léser de nombreux tissus et organes, en particulier les vaisseaux sanguins. Les signes et symptômes (surtout les symptômes) apparaissent généralement durant l’enfance ou au début de l’adolescence. Tout dépend de l’atteinte et du déficit. Il arrive parfois, surtout chez la femme, que l’enzyme a-gal, fasse une partie du travail, mais soit insuffisante. Ce qui fait que les symptômes se développent plus tard au cours de la vie.

source: www.rein.ca  dans le document La maladie de Fabry

Transmission

Compréhension

Pour comprendre comment la maladie de Fabry est transmise, certaines notions de génétique sont indispensables.

Génétique

Les informations génétiques de chaque être humain sont stockées dans de grosses molécules d’ADN réparties entre les 23 chromosomes distincts de chaque cellule. Les chromosomes sont de grandes chaînes d’ADN bicaténaires organisées en gènes, chaque gène correspondant à une instruction de fabrication d’une protéine.

Homme vs Femme

Les hommes ont dans chaque cellule un chromosome X et un chromosome Y. Pour leurs parts, les femmes ont deux chromosomes X dans leurs cellules. Chacun et chacune d’entre nous hérite donc d’un chromosome X de sa mère et d’un chromosome X ou Y de son père (Figure ci-contre). Le sexe masculin correspond à XY et le féminin à XX.

Schema_transmission
Schéma de transmission génétique de la maladie de Fabry

Chromosome X

Le chromosome X contient le gène GLA codant pour l’enzyme a-gal. Cette enzyme n’est pas fonctionnelle dans la maladie de Fabry en raison d’un changement ou d’une altération des instructions de production par le gène GLA.

Conséquences

Une mutation du gène GLA a pour effet de produire dans la cellule une enzyme anormale qui n’est pas fonctionnelle. Si le chromosome X d’un homme contient un gène GLA anormal, il le transmet uniquement à ses filles. Si l’un des chromosomes X d’une femme contient un gène GLA anormal, la probabilité de le transmettre à un enfant, fils ou fille, est de 50 %. Les enfants héritant du gène GLA anormal sont tous atteints de la maladie de Fabry.

Qu’est-ce que ça représente pour femmes?

Les cellules des femmes contiennent deux chromosomes X et donc deux copies du gène GLA. Une seule copie du chromosome X est active dans une cellule. Par conséquent, chez les femmes, certaines cellules sont saines, avec une copie active normale du gène GLA, d’autres contiennent une copie active anormale du gène GLA. Les femmes atteintes de la maladie de Fabry comportent donc un mélange de cellules saines et de cellules affectées, ce qu’on appelle une « mosaïque cellulaire ». C’est pour cette raison que la maladie de Fabry affecte les femmes différemment des hommes et que la maladie est moins grave chez les femmes.

source: www.rein.ca Document La maladie de Fabry

Symptômes

Tout d’abord il est important de comprendre que les symptômes de la maladie de Fabry s’apparentent à certaines autres pathologies, ce qui rend le diagnostic encore plus complexe.

Les signes et symptômes sont donc souvent associés à d’autres maladies tel que:

    • Sclérose en plaques (particulièrement chez les femmes)
    • Rhumatisme articulaire aïgu
    • Syndrôme de Raynaud
    • Arthrite
    • Syndrôme du côlon irritable
    • Érythromélalgie
    • Maladie de Crohn
    • Syndrôme de Ménière
    • etc.

Évidemment, tout dépend du niveau d’atteinte ainsi que de l’endroit où les dépôts sont le plus important, les signes et symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre. Cependant, globalement vous retrouverez les signes et symptômes suivants:

    • Fatigue
    • Douleurs multiples et surtout abdominales
    • Troubles digestifs
    • Troubles auditifs
    • Problèmes cardiaques
    • Diminution ou absence de transpiration
    • Angiokératomes
    • Tourbillons cornéens
    • Troubles vasculaire cérébraux et du système nerveux central
    • Sensibilité importante au froid et à la chaleur (surtout les extrémités)
Traitements

Selon l’Association Canadienne de Fabry  voici les traitements disponibles à l’heure actuelle. Il est important de valider avec un professionnel de la santé quel traitement est disponible ainsi que les indications en la matière.

Important: Pour obtenir des renseignements sur les options thérapeutiques qui s’offrent aux patients atteints de la maladie de Fabry au Canada, veuillez consulter votre médecin. Le remboursement des traitements dépendra de votre régime privé d’assurance médicaments et des régimes publics d’assurance médicaments de votre province ou territoire.

ENZYMOTHÉRAPIE DE SUBSTITUTION (ETS)

L’enzymothérapie de substitution (ETS) est un traitement médicamenteux visant à remplacer une enzyme dysfonctionnelle ou absente chez un patient. Dans le cas de la maladie de Fabry, l’enzyme dysfonctionnelle est l’alpha-galactosidase A (α‐Gal A). L’enzymothérapie de substitution n’a pas d’effet sur l’anomalie génétique sous-jacente; elle augmente la concentration de l’enzyme dont le patient manque. Ce traitement à vie consiste en des perfusions intraveineuses d’enzymes régulières et fréquentes, soit une fois toutes les deux semaines. Deux médicaments d’enzymothérapie de substitution sont approuvés par Santé Canada. Ces médicaments ont comme dénomination commune agalsidase alfa et agalsidase bêta. Leurs appellations commerciales respectives sont Replagal® et Fabrazyme®. L’ETS a été approuvée en 2004 au Canada pour le traitement de la maladie de Fabry, et elle doit être envisagée chez tous les patients ayant reçu un diagnostic confirmé de maladie de Fabry et dont la maladie répond à certains critères, quel que soit leur âge ou leur sexe.

CHAPERON PHARMACOLOGIQUES PAR VOIE ORALE 

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Fabry sécrètent une certaine quantité d’enzyme α‐Gal A capable de dégrader des substrats. Toutefois, à cause d’une mutation génétique, l’enzyme produite n’atteint pas les lysosomes où elle est censée dégrader le GL-3.

Galafold est un petit médicament moléculaire administré par voie orale, conçu pour se lier à l’enzyme α‐Gal A fabriquée par les cellules du patient et la stabiliser, afin de permettre son transport vers les lysosomes (ce médicament agit comme un « chaperon pharmacologique »). Une fois rendue dans les lysosomes, l’enzyme α‐Gal A peut dégrader le GL-3 qui s’y est accumulé. Cette approche vise les patients présentant des mutations susceptibles de répondre à une monothérapie par Galafold administrée par voie orale d’après leur génotype. Demandez à votre médecin si vous présentez une mutation susceptible de répondre à ce traitement.

TRAITEMENTS ÉMERGENTS 

TRAITEMENT PAR RÉDUCTION DE SUBSTRAT

Le traitement par réduction de substrat consiste en l’administration par voie orale d’un petit médicament moléculaire qui inhibe la première étape de la biosynthèse des glycosphingolipides. L’objectif d’un tel traitement est de restreindre la synthèse ou production du substrat qui n’est pas dégradé et qui, par conséquent, s’accumule. Grâce à cette méthode, la synthèse d’une molécule précise est réduite, dans le but d’obtenir une meilleure adéquation entre la synthèse (maîtrise de la production de substrat) et la dégradation (maîtrise de la quantité de substrat à dégrader ou à accumuler) de cette molécule.

THÉRAPIE GÉNIQUE 

La thérapie génique est une approche fondée sur l’introduction de matériel génétique dans les cellules du patient afin de combattre la maladie ou de la prévenir. Le tout premier traitement par thérapie génique de la maladie de Fabry a eu lieu chez un patient du Canada lors d’une étude clinique de phase I, en 2017. Le recrutement dans des études cliniques visant à effectuer des recherches complémentaires est en cours.

La recherche se poursuit!

Pour de plus amples informations, consultez le: www.fabrycanada.com  ou sur Facebook   

Détection et confirmation

Comme vous avez pu lire dans la section Symptômes, la maladie de Fabry n’est pas facile à détecter. 

Ce sont des analyses de sang qui permettent de vérifier la concentration de l’enzyme a-Gal A dans le sang ou l’analyse d’un échantillon à l’aide d’une biopsie qui permettent d’établir le diagnostic.

Tel qu’expliqué sur le site de l’Association Canadienne de Fabry, il y a une nuance:

 » Chez les femmes, la prudence est de mise lors de l’établissement d’un diagnostic, puisque le taux d’a-Gal A n’indique pas nécessairement la présence d’une maladie de Fabry. Il faut donc vérifier la présence de la mutation précise à l’origine de la maladie. « 

source: www.fabrycanada.com/fr/diagnosis-treatment/diagnosis/

Photos yeux gracieuseté de Dr Langis Michaud, O.D., M. Sc. FAAO (Dipl) FSLS FBCLA

École d’Optométrie, Université de Montréal

À Propos

Petite introduction

Si vous n’avez pas encore lu des articles de mon blogue ou écouté des épisodes de mon podcast, voici une partie de mon histoire.

À ce sujet, je dépose ici quelques articles de journaux où j’ai fait une apparition au cours des dernières années. Soit lors de mon parcours afin de faire accepter le Fabrazyme® (unique traitement disponible à l’époque), ou comme porte-parole pour la marche du rein de Lanaudière en 2019.

Vous n’avez qu’à cliquer sur les articles afin d’accéder aux versions numérisées.

Fabry

Je suis atteint de la maladie de Fabry. Le diagnostic a pris du temps avant d’apparaitre et de s’officialiser. J’ai d’ailleurs un parcours peu commun en lien avec toute cette histoire.

Des années de signes et de symptômes sans savoir qu’une maladie orpheline faisait des ravages à l’intérieur de mon corps. En fait, malgré la majorité des symptômes que j’éprouvais, ni la médecine, ni mon entourage ne comprenait ce qui m’affligeait. Les gens, y compris mes proches, ont fini par conclure que je voulais de l’attention et que j’étais un enfant plaignard. Peu importe à qui je m’adressais, rien à y faire, je n’avais aucune crédibilité.

Mal de ventre intense, sensation de brûlures aux mains et aux pieds, intolérance à la chaleur ainsi qu’au froid, pour ne nommer que ceux-ci. On m’a même annoncé que potentiellement, j’avais la leucémie et ce, à l’âge de 15 ans. C’est pour vous dire à quel point la médecine nageait en plein mystère. De plus, une surdité totale de l’oreille droite s’est mêlée de la partie, de façon abrute, à l’aube de mes 18 ans.

Mon parcours

C’est en 2002, alors que je travaillais comme paramédic, qu’un événement hors du commun déclencha une cascade d’événements qui menèrent au diagnostic plutôt inusité. Enfin, on m’annonçait de façon officielle, que je n’étais pas fou et que j’avais bel et bien souffert durant toutes ces années!

C’est à l’automne 2002 que le diagnostic m’est tombé sur la tête. Je devenais le premier membre de la 9e famille découvertes et atteintes, au Québec. Suite à cette annonce, plusieurs autres membres de ma famille furent diagnostiqués. De plus, c’est à l’hiver 2003 que je fût le premier Québécois à recevoir un traitement expérimental du nom de: Fabrazyme® de la compagnie Genzyme (à l’époque). Une étude en double aveugle avait lieu à Montréal, mais j’étais le premier à le recevoir de façon officiel.

À titre informatif, ça fait plus de 19 ans que je reçois ce traitement, par intraveineuse et ce, chaque deux semaines. C’est un traitement qui dure environ 3h30. L’enzyme qui n’est pas produite par mon système: l’alpha-gal est produite en laboratoire et c’est cette enzyme que je reçois.

Depuis des années je m’efforce de partager mon histoire afin d’éviter que d’autres gens comme moi, ne souffre. Si ces gens peuvent être détectés rapidement ou précocement, peut-être que ça leur permettra d’éviter le chemin de souffrance que je traverse depuis si longtemps.

La maladie aujourd'hui

Aujourd’hui, c’est plus de 36 familles qui sont diagnostiquées et suivies au Québec. Un centre de recherche est bien implanté dans un hôpital du nord de Montréal. La détection est beaucoup plus efficace aujourd’hui qu’à l’époque. Le simple fait que la maladie soit plus connue, aide à cette détection.

D’ailleurs à cet effet, les étudiants en optométrie de l’UdM sont maintenant bien au fait de la maladie. La maladie de Fabry étant bien intégrée dans leur formation. Pourquoi l’optométrie? Une des manifestations classiques de la maladie se produit aux niveaux des yeux. Comme la majorité des enfants consulte en optométrie, c’est une façon rapide de détecter la maladie de façon précoce.

De plus, une association est également sur pied (canadienne), l’Association Canadienne de Fabry, dont je suis membre. Il y a peu de ressources disponibles, mais contrairement à l’époque de mon diagnostic, il y en a. Autre chose qu’il y a aujourd’hui, ce pourquoi j’ai dû me battre, ce sont des traitements qui sont maintenant disponibles pour certains patients.

Contacter votre professionnel de la santé pour de plus amples renseignements ou visiter le: https://www.fabrycanada.com/fr

Je vous invite à consulter ma section BLOG ou PODCAST afin d’en apprendre davantage sur mon parcours et n’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.

Semaine nationale du don d'organe

Après avoir reçu 2 greffes de rein, je me suis décidé à faire une vidéo afin de rendre hommage aux familles des donneurs, dans le cadre de  »La semaine nationale du don d’organes et de tissus 2021 ».

Je vous invite également à consulter cette organisme qui oeuvre pour améliorer le processus du don et aider les familles des donneurs du Québec. La Mission du Dr Marsolais

Elton John – Your song

Disponible pour écoute:

Fière partenaire:

L'ASSOCIATION CANADIENNE DE FABRY

N'hésitez pas à me contacter!